Archives du blog

L’Unafo publie les chiffres sur le logement accompagné en région Grand Est

Source : UNAFO

L’Unafo, qui organise la semaine du logement accompagné du 7 au 10 décembre, publie ses premiers chiffres sur les profils et parcours des personnes entrant et sortant du logement accompagné (en 2020) dans la région Grand Est. Le logement accompagné joue un rôle primordial pour l’accès au logement des personnes les plus précaires et notamment des jeunes. Fortement engagé dans la politique du Logement d’Abord, le logement accompagné a démontré, particulièrement depuis la crise sanitaire, sa capacité à s’adapter aux besoins et à l’évolution des publics, quel que soit leur âge, leur situation personnelle ou professionnelle.

Le logement accompagné : des réponses multiples pour l’accès au logement
Le logement accompagné c’est un logement autonome, abordable et adapté, avec la mise à disposition d’espaces communs. Des moyens humains sont dédiés pour permettre aux personnes logées d’être accompagnées selon leurs besoins. Le logement accompagné recouvre une diversité de résidences, toutes conçues pour répondre à des besoins particuliers : les résidences sociales, les pensions de famille et les résidences accueil, les résidences pour jeunes (Foyers de jeunes travailleurs, résidences jeunes actifs et les foyers de travailleurs migrants).

Le logement accompagné en Grand-Est
En région Grand Est, les 23 adhérents de l’Unafo gèrent 9400 logements dans 133 résidences, réparties comme suit : 19 logements dans les Ardennes, 3497 logements dans la Moselle, 1562 logements dans le Bas-Rhin, 1974 logements dans le Haut-Rhin, 1662 logements dans la Meurthe-et-Moselle, 59 logements dans les Vosges, 96 logements dans la Haute-Marne, 63 logements dans l’Aube et 493 logements dans la Marne.

Lire le communiqué de presse ICI

Retrouvez également la plaquette des « Chiffres de l’Unafo – Profils et parcours des personnes logées » ICI

Loi de finances : l’Unafo salue une avancée pour la production des résidences sociales en Outre-Mer

Source : UNAFO

Le gouvernement a fait adopter dans le projet de loi de finances un amendement qui va permettre de développer la production des résidences sociales en Outre-Mer. L’Unafo, qui se mobilisait sur le sujet depuis plus de 12 ans, salue ce vote qui vient rétablir une inégalité de traitement et reste attentive au contenu des textes réglementaires.

Les résidences sociales, foyers de jeunes travailleurs et pensions de famille relèvent des logements-foyers qui bénéficient d’une APL spécifique qui permet une meilleure solvabilisation que l’APL classique. Or, jusqu’à présent, en Outre-Mer, les logements-foyers ne pouvaient pas bénéficier de l’APL-foyer.
Concrètement, à situation et logement identiques, un jeune à faible niveau de ressources ou une personne au RSA perçoit actuellement une aide au logement moitié moindre en Outre-Mer. Il était donc indispensable de faire évoluer la législation, alors que les besoins en logement accessible et adapté aux personnes à faible ressources sont très importants.

Depuis plus de 12 ans, l’Unafo n’a eu de cesse d’alerter l’Etat sur cette inégalité flagrante entre l’Outre-Mer et la métropole. L’amendement proposé par le gouvernement et adopté en première lecture à l’Assemblée nationale vient enfin la corriger en alignant le barème des aides au logement en Outre-Mer sur celui de l’APL foyer en métropole. Une convention sera établie entre le bailleur, le gestionnaire du logement-foyer et l’Etat, de façon similaire au conventionnement APL en métropole.

Lire le communiqué de presse ICI

L’Unafo organise la « Semaine du logement accompagné »du 7 au 10 décembre

Source : UNAFO

Six mois après l’annonce par le Gouvernement de la feuille de route pour développer les résidences sociales et à quelques mois des élections présidentielles, l’Unafo, union professionnelle du logement accompagné, organise, du 7 au 10 décembre la « Semaine du logement accompagné ». Ouverte le 7 décembre en présentiel à la Maison des Métallos à Paris, la semaine se poursuivra, du 8 au 10 décembre, en digital avec les « matinales de l’Unafo ». Au menu : des échanges autour des défis que le logement accompagné est prêt à relever dans les 5 prochaines années pour continuer à anticiper, innover, produire et répondre aux besoins des personnes et des territoires.

Mardi 7 décembre à la Maison des Métallos

Cette journée, qui réunira près de 300 acteurs et partenaires du logement accompagné, permettra de débattre, d’une part, des défis démographiques afin d’anticiper les besoins de production dans les territoires (avec notamment une intervention de Hervé Le Bras, démographe, suivi d’un focus sur les jeunes et les travailleurs précaires), et, d’autre part, des défis liés au développement de la production des résidences sociales. Journée ouverte à tous sur inscription, au tarif de 60 € par personne (cocktail déjeunatoire sur place inclus).

Les « Matinales de l’Unafo », les mercredi 8, jeudi 9 et vendredi 10 décembre en digital
15 temps de débats et travaux sont proposés, en format digital, notamment :

  • – Des tables rondes en studio sur les enjeux liés au financement de l’accompagnement, à la rénovation énergétique ou à l’accès au logement des jeunes précaires ;
  • – Des échanges sur l’impact de la réforme de l’organisation territoriale de l’Etat, sur l’évolution des métiers du logement accompagné dans le cadre de la politique du Logement d’Abord ou bien encore sur les pratiques collaboratives en résidences sociales ;
  • – Des partages d’expériences sur les résidences accueil ou bien encore l’habitat inclusif ;
  • – Des réflexions prospectives notamment sur le défi de l’accès au logement des seniors et la place du logement accompagné dans le virage domiciliaire ;
  • – Des conférences sur l’impact de la loi Climat et résilience ou sur la prévention des incendies dans le logement accompagné ;
  • – Une table ronde de clôture de la semaine associant l’ensemble des acteurs (bailleurs, gestionnaires, Etat, élus) sur les leviers et moyens d’actions pour répondre aux défis de production du logement accompagné.
  • La participation aux « Matinales de l’Unafo » est gratuite, ouverte à tous, sur inscription.

Lire le communiqué de presse ICI

Action Habitat, le magazine de l’Unafo vient de paraitre : Tous mobilisés pour les résidences sociales

Source : UNAFO

L’Unafo publie son magazine Action habitat avec un dossier consacré, à l’occasion de l’annonce de la feuille de route du gouvernement, au regard des élus locaux sur le rôle des résidences sociales. Un article sur le logement des seniors à revenus modestes est également au sommaire, démontrant les capacités d’adaptation et d’innovation de nos adhérents dans les territoires.

Résidences sociales, enfin la mobilisation attendue ?
« Si les besoins sont là, l’offre n’est pas aujourd’hui à la hauteur, avec une production insuffisante de nouvelles résidences sociales et une offre de logements qui stagne. Pour relancer la production, il faut convaincre les élus de la pertinence des solutions que nous proposons, mobiliser du foncier et conforter notre modèle économique », lance Jean-Paul Vaillant, président de l’Unafo lors de l’annonce par Emmanuelle Wargon de la feuille de route du gouvernement pour le développement des résidences sociales.

Pour convaincre les élus, rien de mieux que d’illustrer le propos par l’engagement de collectivités pour faire émerger des résidences sociales sur leur territoire. Le dernier numéro du magazine Action Habitat donne donc la parole à plusieurs élus du territoire, en milieu urbain et plus rural : Maryline Czurka, adjointe au maire de Vitrolles, Yves Krattinger, président du conseil départemental de la Haute-Saône, Ian Brossat, adjoint au logement de la mairie de Paris et Nathalie Ravier, maire de Méru. Ces projets répondent à un réel besoin et s’inscrivent dans le cadre de politiques locales de l’habitat ambitieux.

Consulter le communiqué de presse ICI

Une reconnaissance de la place des résidences sociales dans la mise en œuvre de la politique du logement d’abord

Source : UNAFO

L’annonce faite par la Ministre du Logement d’une feuille de route 2021-2022 pour développer la production de résidences sociales était attendue par les acteurs du logement accompagné. Elle marque une reconnaissance par le gouvernement de l’importance des résidences sociales dans la mise en œuvre de la politique du logement d’abord, « un maillon essentiel de la politique du logement d’abord » pour reprendre les termes utilisés par Emmanuelle Wargon lors de la présentation de cette feuille de route.

L’Unafo a la conviction que les solutions proposées par le logement accompagné constituent des réponses adaptées à un grand nombre de situations en permettant l’accès à un logement autonome à des personnes qui, sans cette offre en logement accompagné, n’auraient d’autres solutions que la rue ou l’hébergement.

Les besoins existent, mais l’offre n’est pas à la hauteur, avec aujourd’hui une production insuffisante de nouvelles résidences sociales et une offre de logement qui stagne, voire qui régresse si l’on ne prend pas en compte la transformation des foyers de travailleurs migrants, qui ne crée pas de nouvelles capacités.

L’Unafo, qui a participé à la concertation préalable à la publication de cette feuille de route, se reconnaît dans les grands axes de la stratégie définie pour lever les freins à la production de résidences sociales : l’intégration à la politique du logement d’abord, l’information et la communication sur les réponses apportées aux besoins des territoires par les résidences sociales, la mobilisation du foncier disponible, la nécessité d’assurer un équilibre économique des opérations tant en investissement qu’en fonctionnement.

Lire le communiqué de presse ICI

%d blogueurs aiment cette page :