Archives du blog

L’innovation au cœur-même des HLM cette année ! @UnionHlm

Source : Union Sociale pour l’Habitat

Retrouvez bientôt la 6e édition de la Semaine Nationale des Hlm ! Elle se déroulera du 23 juin au 1er juillet 2018 et sera placée sous le signe de l’innovation.L'union sociale pour l'habitat

En 2017, 150 organismes Hlm ont proposé quelque 300 animations sur l’ensemble du territoire national. A l’occasion de l’édition 2018 de la Semaine des Hlm, les organismes ont pour ambition de faire connaître leurs innovations, leurs réalisations et leurs initiatives.

Partenaire des acteurs économiques et politiques locaux, du monde associatif, les organismes Hlm ne cessent d’innover, d’expérimenter, au service de leur mission sociale. Le Mouvement Hlm est d’ores et déjà reconnu pour sa capacité à porter, à soutenir et à développer l’innovation notamment sur les questions de performance énergétique et environnementale, sur les innovations architecturales, sur les dispositifs d’aménagement urbain et de revitalisation des territoires ou encore sur les nouvelles formes d’habiter et de vivre ensemble. A charge pour le Mouvement Hlm de le faire encore plus savoir !

En savoir davantage…

A lire aussi :

Retour sur la 5e édition de la Semaine nationale des Hlm @UnionHlm

Source : union-habitat.org

L'union sociale pour l'habitat

Du 24 au 2 juillet, s’est tenu la 5e édition de la semaine nationale des hlm. Plus de 300 évènements ont été organisés sur l’ensemble du territoire afin de promouvoir le rôle du logement social et accompagner la transition énergétique et environnementale. Les habitants, les associations, les élus et les médias ont été tous conviés pour venir découvrir les savoir-faire et les projets des organismes Hlm. Visites, expositions et conférences ont permis de valoriser les innovations techniques et sociales de ces organismes.

La transition énergétique et environnementale dans toutes ses dimensions

La Semaine nationale des Hlm a été l’occasion d’impliquer les habitants. Qu’il s’agisse de transmettre des écogestes pour réduire sa consommation et ses factures énergétiques ou de sensibiliser au respect de l’environnement au travers d’ateliers, les organismes Hlm souhaitent faire de leurs locataires des acteurs de la transition énergétique et environnementale.

La Semaine nationale des Hlm a aussi permis de mettre en place des projets participatifs et durables au sein des quartiers : premiers « coups de pioche » dans des jardins partagés, ateliers de réemploi des objets ménagers, recycleries…« À travers cet événement, nous souhaitions mettre en avant des réalisations exemplaires et des initiatives reproductibles sur le territoire, au-delà du secteur Hlm« , explique Jean-Louis Dumont, président de l’Union sociale pour l’habitat. « Que ce soit au travers de la sensibilisation aux enjeux environnementaux ou au vivre-ensemble, la Semaine nationale des Hlm contribue à renfoncer le lien citoyen au sein des quartiers. Et ce lien est indispensable pour faire vivre notre démocratie ».

En savoir plus

Lire aussi :

@Institutionnels       @royojm                     @AlexandraPoloce

Lancement de la 5e Semaine nationale des Hlm @semainehlm @unionHlm

Lancement de la 5e Semaine nationale des Hlm


Source : site de l’USH

Du 24 juin au 2 juillet, organismes Hlm, résidents, locataires et associations se mobilisent pour la 5e édition de la Semaine nationale des Hlm, dédiée à la transition énergétique et environnementale.
Les Hlm : à l’avant-garde de la transition énergétique et environnementale
Exemplaires en matière d’éco performance, les logements sociaux consomment en moyenne 30 % d’énergie et 50 % d’eau en moins que le parc privé. C’est le résultat d’un investissement fort en matière de construction, de rénovation et de réhabilitation des bâtiments. Ainsi, plus de 100 000 logements Hlm sont rénovés sur le plan énergétique et environnemental chaque année. L’objectif du secteur Hlm est désormais de généraliser des bâtiments très sobres en besoins énergétiques, voire à énergie positive lorsque les conditions locales sont réunies…en savoir plus

Un des projets de bâtiment passif les + importants @semainehlm

À la découverte de l’un des projets de bâtiment passif les plus importants de France


Source : Semaine Nationale HLM

Dans le cadre de la Semaine nationale des Hlm, du 24 juin au 2 juillet, Meurthe-et-Moselle Habitat (mmH) organisera une visite-découverte d’un programme de deux résidences passives de 2000m2. Un projet innovant qui a exigé la mise en œuvre de nouveaux modes de travail.

Un habitat passif est 10 à 15 fois plus performant qu’une résidence labellisée BBC (Bâtiment basse consommation), tous usages énergétiques confondus. Alors que de tels ouvrages sont encore rares en France, mmH a décidé de partager son expérience en ouvrant les portes de l’un de ses chantiers situé à Vandoeuvre-lès-Nancy le 26 juin prochain.
Réduire au maximum les charges des locataires

« Nous avions l’ambition, dans notre stratégie patrimoniale, de réaliser une opération en passif » indique Audrey Dony, directrice de l’immobilier et du développement chez mmH, « nous avons saisi l’opportunité de ce site, avec l’architecte choisi pour le projet, Rolf Matz, fort de son expérience dans ce domaine. Et comme nous souhaitions réduire au maximum les charges de nos locataires, l’habitat passif nous est donc apparu comme la meilleure solution pour atteindre nos objectifs. » Les bâtiments passifs permettent notamment de réduire au maximum les déperditions de chaleur, en passant du système de chauffage conventionnel à une régulation des températures naturelle et adaptée grâce à une ventilation double flux… en savoir plus..

AQUITANIS Projet GHI : réhabilitation hors-norme @AquitanisOPH @SemaineHlm

Projet GHI : un programme de réhabilitation hors-norme
Source : la Semaine HLM


Le bailleur social Aquitanis a lancé il y a 6 ans un vaste programme de réhabilitation de 530 logements occupés, en partenariat avec la Communauté urbaine de Bordeaux. L’opération porte sur 3 résidences situées dans le quartier du Grand Parc, classé patrimoine mondial par l’UNESCO.

Les résidences Gounod, Haendel et Ingres étaient théoriquement promises à la démolition en 2011. Mais deux éléments ont changé la donne : l’interdiction de reconstruire un bâtiment à une telle hauteur ainsi que de toucher à l’organisation structurelle du quartier, classé patrimoine mondial par l’UNESCO. Dès lors, le défi d’Aquitanis était de redonner une seconde vie à ces 530 logements, ce qui a marqué la naissance du projet GHI (Génération d’Habitat Innovant).

En savoir plus 

%d blogueurs aiment cette page :