Archives du blog

Morbihan : Une nouvelle dynamique pour les ports de plaisance

Source Servir le Public / Fédération des EPL

En se transformant en Spl, la Sem Sagemor passe à la vitesse supérieure. Le Conseil général du Morbihan a voulu lui permettre d’aller au-delà de la simple gestion des ports de plaisance, en ajoutant l’aménagement et l’investissement à ses compétences.

Déjà reconnue pour son savoir-faire et ses innovations en matière de gestion de douze ports de plaisance, la Sagemor monte en puissance. En ligne de mire, en plus de l’expoitation des sites : renforcer leur attractivité, aménager et investir dans les infrastructures pour mieux répondre aux besoins des collectivités locales, des professionnels et des plaisanciers. En changeant le statut de la société et en doublant son capital – qui atteint désormais les 3 millions d’euros – le Conseil général du Morbihan a voulu donner à l’Entreprise publique locale les moyens de jouer un rôle encore plus important dans le développement économique local.

La Sagemor (Société Anonyme de Gestion du Morbihan) et le Syndicat Mixte des Ports et Bases Nautiques du Morbihan ont ainsi cédé leur place en novembre 2012 à la Société publique locale Ports du Morbihan (Spl Ports du Morbihan)¹, qui s’affirme depuis juin sur le marché sous le nom commercial de « Compagnie Ports du Morbihan ». Sa gouvernance a changé par la même occasion, avec à sa tête 18 administrateurs, dont 15 conseillers généraux. François Goulard, président du Conseil général du Morbihan, ancien ministre de la Mer et des Transports, en assure la présidence.

Valoriser les services
« Nos ports sont des atouts essentiels du Morbihan, confie Michel Le Bras, directeur de la nouvelle Spl. Ce sont à la fois des facteurs d’attractivité et de développement économique. Pour conserver cet atout, il est nécessaire d’accroître les capacités d’accueil à flot et à terre, et de valoriser les services ». La qualité de l’offre sera améliorée et un millier de places supplémentaires doivent voir le jour. Un plan d’affaires de cinq ans, décidé par le Conseil général du Morbihan, prévoit d’injecter pas moins de 56 millions d’euros dans les 12 ports gérés par la Spl (dont 20 millions en développement des places, et 36 millions en rénovation, mise aux normes, reconstruction de bâtiments, dragages et traitement des boues portuaires).

Côté services, le numérique sera renforcé pour faciliter aux plaisanciers l’accès aux informations et aux réservations. Le Passeport Escales, considéré comme une importante réussite commerciale, devrait encore accroître sa notoriété. Au total, 80 ports, dont 15 britanniques, ont adopté ce produit imaginé et développé par la Sagemor, capable d’optimiser le remplissage des ports tout en apportant plus de souplesse à ses utilisateurs.

¹ Les actionnaires de la Spl Ports du Morbihan sont le Département du Morbihan, le Syndicat intercommunal du port de Foleux, le Syndicat intercommunal du port de La Roche-Bernard, la commune de Plouay, et la commune de Quistinic.

Patrick Cros/Naja

Avenir des ports : la Sagemor mise sur la concertation

Une démarche participative ambitieuse a été lancée en janvier par la Sagemor. Une enquête et des réunions avec les usagers et les professionnels ont permis de dégager des axes de travail pour préparer les ports de demain. Les contrats d’emplacement et les informations numériques sont sur la sellette.

Lire la suite

La Sagemor distinguée aux Trophées des entreprises publiques locales

source site conseil général du Morbihan

le Morbihan navigue en mode 2.0

Mention spéciale du jury pour la gestion durable des ports de plaisance du Morbihan.

Les Trophées 2011 des entreprises publiques locales ont été décernés le 20 octobre. En plus des trois trophées, le jury a attribué une mention à la Sagemor, société d’économie mixte qui gère – entre autres – les ports de plaisance du Morbihan pour le compte du Département.

Le jury a distingué la Sagemor pour avoir su « développer la solidarité entre les ports, utiliser les innovations techniques pour optimiser la gestion des places de bateau dans le Morbihan, et éviter ainsi la construction d’un port supplémentaire, tout en satisfaisant les usagers ».

Pour en savoir plus :
• Les trophées 2011 des entreprises publiques locales
• La candidature de la Sagemor

Morbihan : Le Web pour mieux occuper les ports


L’application Web 2.0 lancée en 2010 par la Sagemor séduit le public comme les autres ports bretons. Plus d’une quarantaine d’entre eux offrent désormais à leurs clients ce service qui garantit une place gratuite en cas de croisière et optimise l’occupation des anneaux.

Le Port de La Trinité-sur-Mer (Morbihan), géré par la Sagemor © Sagemor

Le Port de La Trinité-sur-Mer (Morbihan), géré par la Sagemor © Sagemor

L’innovation est plébiscitée pas les plaisanciers comme par les ports bretons. Le service, déployé en 2010 auprès des 6 500 clients des dix ports gérés par la Sagemor, a permis de libérer 43 800 nuitées l’été dernier. Grâce à plus de 6 000 avis de croisières, signalés par internet ou téléphone, 510 emplacements supplémentaires ont pu ainsi être proposés chaque jour. Un exploit face au déficit chronique en places que connaissent les ports de plaisance français. « Il n’existe pas de moyen plus écologique pour créer de nouvelles places de port », commente Jo Brohan, président la Sagemor, conseiller général du Morbihan et maire de Muzillac. Face à ce succès, le service s’est largement développé cet été, les 30 ports partenaires du réseau Passeport Morbihan – lancé par la Sagemor il y a 25 ans – ayant décidé de participer à l’opération.

Le principe est à la fois simple et efficace : les plaisanciers se voient remettre gracieusement, ou pour une somme modique selon les ports, une carte avec un numéro à six chiffres qui les identifie. Ils peuvent alors déclarer à tous moments et en tous lieux leurs avis de départ en quelques clics sur internet (via le site portail www.passeportescales.com), grâce à une application Web 2.0 lancée par la Sagemor, ou sur un serveur vocal. L’utilisation de smartphone est également possible depuis cette année.

Doper l’économie locale
« C’est un service gagnant-gagnant, commente Patrick Dubois, directeur des ports à la Sagemor. Les usagers sont en effet non seulement libérés des obligations administratives et de passage à la capitainerie, mais disposent aussi de places gratuites, au cours de leur croisière, dans les 43 ports bretons qui participent à l’opération ».

Autre intérêt de la formule : elle génère des retombées économiques non négligeables. Avec ce nouveau système, 30 000 nuitées ont été compensées en 2010 entre les dix ports du réseau, générant un chiffre d’affaires total d’environ 700 000 euros. « Dès qu’un plaisancier prévient qu’il va quitter son port d’attache, sa place est réattribuée à un autre bateau », précise Jean-Paul Benon, directeur du port d’Arzal-Camoël. De plus, la dépense moyenne des occupants d’un bateau dans les restaurants et autres commerces portuaires, est estimée à environ 175 euros par jour. « L’impact sur l’économie locale a été l’an dernier d’environ 5,2 M€ pour les dix ports gérés par la Sagemor », commente Patrick Dubois.

Patrick Cros/Naja

source: servirlepublic.fr

%d blogueurs aiment cette page :