Archives du blog

Express dette: Zoom de l’année et prévisions

images-dette

A la suite de la réunion de la Fed des 13 & 14/12, le dollar et les taux américains à 2 ans se hissent à des pics respectifs de 14 et 7 ans

Etats-Unis : la Banque centrale a relevé à 0,5% son taux directeur comme attendu, mais prévoit 3 nouvelles hausses en 2017.

La Fed a procédé à l’unique relèvement (+0,25 point) de son principal taux directeur en 2016, lors de sa dernière réunion de politique monétaire de l’année, contre 4 hausses de taux directeur prévues par ses membres au début 2016. La Présidente de la Fed a noté la croissance de l’emploi ces derniers mois et la baisse du taux de chômage, tandis qu’en parallèle, les « instruments de mesure de l’inflation avaient considérablement augmenté ». J. Yellen a également déclaré que l’économie américaine était « résiliente » et qu’elle continuera à afficher de bonnes performances. Les prévisions de croissance de la Fed ont été ajustées en légère hausse de 0,1 point, par rapport à sept. dernier, à l’exception de 2018 (inchangée) : +1,9% pour 2016, +2,1% pour 2017, +2% pour 2018 et +1,9% pour 2019. En outre, le taux de chômage devrait se stabiliser à 4,5% entre 2017 et 2019. Enfin, l’inflation devrait remonter de +1,5% en 2016 à +1,9% en 2017, puis atteindre son objectif de 2%
en 2018 et 2019. Dans ces conditions, les membres de la Fed anticipent 3 hausses de taux directeurs en 2017, contre 2 précédemment, suivies par 3 autres à la fois en 2018 et en 2019. J. Yellen a précisé au cours de sa conférence de presse, que l’impact potentiel d’une politique budgétaire plus expansionniste prônée par D. Trump avait été débattu… Lire la suite

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »https://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

LES DÉBLAIS DU GRAND PARIS EXPRESS ALIMENTENT … LES IDÉES

Source : Société du Grand Paris

43 millions de tonnes de déblais ! Les terres excavées sur les chantiers du Grand Paris Express sont l’objet de tous les intérêts. Il y a les entreprises qui réfléchissent déjà à leur valorisation. Mais le sujet est aussi au cœur de nombreuses discussions et débats, dans la presse et sur les réseaux sociaux. Extraits choisis.
Le 21 octobre dernier, à Paris, le Pavillon de l’Arsenal était comble pour le lancement de l’appel à projets « Le Grand Paris des déblais ».


En savoir plus 

Interview de Philippe Yvin, président de la Société du Grand Paris

Source : Société du Grand Paris

Progression des travaux, retombées socio-économiques, concertation, démarches d’innovation et de création : dans cet entretien, Philippe Yvin, le président du directoire de la Société du Grand Paris, nous dit tout sur les avancées du Grand Paris Express et présente les engagements de la Société du Grand Paris.

Quelles sont les priorités budgétaires du Grand Paris Express en 2016 ?
Philippe Yvin : Le financement de tous les avant-projets, des premiers travaux préparatoires, d’un certain nombre d’acquisitions foncières. Toutes les lignes ont leur feuille de route. Le Grand Paris Express est un projet global qui ne fonctionne pas par à-coups. La Société du Grand Paris s’engage aussi fortement dans le cadre du plan de mobilisation pour les transports. Nous intervenons sur le prolongement de la ligne 14 au nord, dont nous assurons plus de 50 % du financement, le prolongement d’EOLE à l’ouest à hauteur de 1,5 milliard d’euros, la modernisation des RER et la prolongation de la ligne 11 entre Mairie des Lilas et Rosny sous-Bois. En 2017, nous aurons épuisé la trésorerie disponible et nous recourrons à l’emprunt sur les enveloppes que nous avons négociées avec la Caisse des Dépôts et la Banque européenne d’investissement. Nous ferons aussi appel aux marchés. Dans cette perspective, nous avons lancé une campagne de notation de la Société du Grand Paris…en savoir plus…

Chantiers du Grand Paris Express : 13.500 emplois par an

Source : Sté Grand Paris

  
 
Les acteurs de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelle avaient rendez-vous le 17 décembre à la Société de Grand Paris pour évoquer l’emploi généré par les chantiers du Grand Paris Express, notamment le long de la ligne 15 Sud du futur métro.Les échanges ont montré la richesse et la diversité des initiatives mises en place à l’occasion de grands travaux d’infrastructure menés ces dernières années. Ils ont mis en évidence l’importance des partenariats locaux pour aider les personnes en recherche d’emploi ou pour mettre en place des parcours permettant à des personnes en insertion de trouver un emploi durable.

Avec des besoins d’emplois estimés à 13 500 par an pendant la phase travaux, le Grand Paris Express représente une opportunité pour les habitants de l’île de France. Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, a affirmé sa confiance en la capacité collective des acteurs à s’organiser avec l’appui des services publics de l’emploi. Il a donné rendez-vous aux partenaires courant 2016 pour définir des montages concrets…en savoir plus…

Les investisseurs nerveux face aux prochaines décisions de la Fed

Source : Salle des Marchés Credit Mutuel Arkea 

Les investisseurs attendent avec nervosité le probable premier relèvement des taux directeurs de la Fed depuis 9 ans ce mercredi

Zone euro : les taux monétaires tombent à de nouveaux  points bas historiques à la suite des décisions de  la BCE du 3 décembre

L’abaissement du taux de dépôts de 10 bp pour le porte r à -0,3%, ainsi que le niveau sans précédent de l’excédent de liquidités en Zone euro,  passé de 100 Md€ à fin 2014 à désormais 620 Md€ , ont entraîné l’accélération du mouvement de baisse de s taux monétaires. Le taux de l’Eonia  a ainsi plongé à un plus bas inédit de -0,235% le 9/12 , avant de se stabiliser à -0,231% le 11/12. Dans son sillage, le taux de l’Euribor 3 mois a  repris sa glissade, interrompue quelques jours après la déception provoquée par les mesures de la BCE, et s’établit ce jour à un point bas record  de -0,129%.

Les prochaines élections législatives espagnoles, qui se tiendront le 20/12, paraissent devoir mettre fin au bipartisme qui prévalait  jusqu’ici, selon les sondages. En effet, les intentions de  vote des Espagnols se portent à présent sur 4 principaux partis. Si le parti populaire,  auquel appartient l’actuel Premier ministre, semble arriver en tête, crédité de 28,3% des intentions de vote , il n’obtiendrait néanmoins pas la  majorité absolue lui permettant de gouverner seul. Le  parti socialiste rassemblerait 21,2% des voix, suivi de près par le parti centriste  Ciudadanos (18,1%) et le parti anti-austérité Podemos  (17,6%).

L’économie irlandaise a enregistré une croissance de +7% en rythme annuel au 3e trimestre 2015, 2 ans après sa sortie du plan international d’assistance financière de 85 Md€ mis en place en 2010. Elle a bénéficié de la baisse de l’euro, du redémarrage de la demande domestique et de la baisse du taux de chômage de 15% en 2012 à 8,9% aujourd’hui.
Etats-Unis : les investisseurs seront attentifs à la tonalité de la Présidente de la Fed lors de sa conférence de presse le 16 décembre

> En savoir plus : consulter la note en PDF

>De Leblogdesinstitutionnels
<a rel= »me » href= »https://plus.google.com/107146227449191020933/« ></a>Mon profil Google
<a href= »http://leblogdesinstitutionnels.fr/about-me » rel= »author »> Ma bio en résumé</a>

%d blogueurs aiment cette page :