Archives du blog

[DOSSIER DE PRESSE] : Lancement symbolique de la démolition de la Résidence Gambetta Dunkerque (Petit-Synthe) le 6 décembre 2021

Source : Flandre Opale Habitat

Lancé en 2014, le NPNRU (Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain) prévoit la transformation profonde de plus de 450 quartiers prioritaires de la politique de la ville en intervenant fortement sur l’habitat et les équipements publics, pour favoriser la mixité dans ces territoires. Environ 3 millions d’habitants sont concernés.

Le « projet de renouvellement urbain », ou « projet », représente, à l’échelle de la convention pluriannuelle, l’ensemble des actions qui concourent à la transformation en profondeur du quartier, à son inscription dans les objectifs de développement durable de l’agglomération, et à l’accompagnement du changement.

Consulter le dossier presse ICI

“Eco-construire, c’est bien mais éco-concevoir est indispensable pour les ménages.”

Source : ELITHIS

Elithis appelle à l’utilisation d’un label compréhensible pour identifier les immeubles à énergie positive. Réduire l’empreinte carbone des ménages et revaloriser leur pouvoir d’achat : c’est l’objectif de l’énergie positive. Habitants et élus doivent être en capacité d’identifier facilement les logements qui consomment peu ou pas plus d’énergie qu’ils n’en produisent et les projets immobiliers durables et engagés pour la planète grâce à un « affichage » accessible à la compréhension des utilisateurs.

Concevoir et construire des bâtiments à énergie positive, c’est imaginer des logements où les ménages ont, aussi, la possibilité de ne plus payer de facture énergétique. Selon l’observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), en 2018, 6,8 millions de personnes éprouvaient des difficultés liées à leur fourniture énergétique en France métropolitaine. Dès lors, il est essentiel que l’énergie gratuite que le bâtiment peut produire grâce à l’énergie naturelle (solaire, vent, géothermie) soit prise en compte. Selon le modèle Elithis, le bâtiment produisant son énergie renouvelable génère un complément de ressources pour les ménages (soit en substitution d’un fournisseur d’énergie, soit par la vente ou par revente du surplus). De cette façon, ils peuvent augmenter leur pouvoir d’achat tout en diminuant leur empreinte carbone.  

Lire le communiqué de presse ICI

EOLIE : Un programme Low-Tech en accession coopérative par Espacil Accession à Guérande @Espacil

Source : Espacil Accession

Dans le cadre de son projet d’aménagement et de développement durable (PADD), la ville de Guérande est activement engagée dans une démarche de construction écoresponsable. Au sein de l’écoquartier Maison Neuve, la mise en œuvre du quartier Kenkiz illustre cet engagement. Espacil Accession contribue à ce projet en réalisant Éolie, un programme ambitieux répondant à un cahier des charges exigeant en terme de performances environnementales et de qualités d’usages.

Consulter le communiqué de presse

L’autoconsommation collective de la Résidence « L’Amitié » à Aytré (17440) : une solution pionnière en Nouvelle-Aquitaine

Source : Habitat 17

Capter l’énergie gratuite du soleil via des panneaux photovoltaïques installés sur la toiture que les locataires choisissent d’auto-consommer, tel est le principe de l’autoconsommation collective. Accompagné par le CRER, HABITAT 17 a choisi ce principe pour la Résidence l’« Amitié » sur la commune d’Aytré en Charente-Maritime

L’autoconsommation collective, c’est quoi ?
L’autoconsommation collective repose sur le principe de la répartition entre plusieurs consommateurs proches de l’électricité produite par les panneaux photovoltaïques, installés sur le toit de la Résidence. Les cellules qui les composent transforment l’énergie solaire en un courant continu. Celui-ci est transformé en courant alternatif par un onduleur pour l’autoconsommation.

Lire le communiqué de presse

10 ans de démarche développement durable à l’Hôpital Privé Nord Parisien de Sarcelles @La_FHP

Source : FHP

Construit en 1963 pour mieux couvrir les besoins des habitants en chirurgie et en obstétrique de la ville nouvelle de Sarcelles (95), l’Hôpital Privé Nord Parisien (HPNP) offre aujourd’hui une médecine de pointe et de proximité. Il a été l’un des premiers à s’engager dans une démarche de Responsabilité Sociétale de l’Organisation (RSO) et fait figure d’exemple. Il a inauguré en décembre dernier son nouveau centre de néphrologie qui concrétise la mise en application de dix ans d’enseignements. Cet engagement est aujourd’hui labellisé THQSE®, niveau or.

La RSO, un outil au service de la performance globale

La fonction même de l’hôpital oblige à une grande responsabilité et à un devoir d’exemplarité pour d’abord ne pas nuire et ensuite soigner. Par cette volonté, l’objectif est de participer à la préservation des ressources pour les générations futures tout en offrant aux usagers une médecine de pointe…

En savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :