Archives du blog

Etude de satisfaction : après une année particulière pour les étudiants, ARPEJ lutte contre l’isolement de ses résidents

Source : ARPEJ

Dans le contexte actuel si particulier, le bailleur social ARPEJ fait néanmoins quasi l’unanimité auprès de ses locataires. En effet, une étude annuelle réalisée auprès de 3230 résidents en février 2021 démontre une réelle satisfaction envers ARPEJ.

L’association porte beaucoup d’attention au bien-être et à l’épanouissement de ses résidents. Plusieurs initiatives vont dans ce sens, notamment le partenariat entre ARPEJ et WELCO (plateforme de récupération de colis entre voisins), permettant aux résidents qui le souhaitent de récupérer les colis de leurs voisins (absents) et d’être rémunérés à hauteur d’1 euro symbolique par colis. Au-delà du concept d’entraide entre voisins, cette initiative permet de créer du lien social et des moments d’échange entre les jeunes résidents d’ARPEJ et les habitants de leur quartier.

ARPEJ souhaite aussi rendre accessible le sport à ses locataires, de manière gratuite et permanente. Pour cela, un partenariat a été signé avec l’application Z’Fitness, qui permet aux locataires des 70 résidences ARPEJ d’accéder à plus de 300 cours de sport et des lives (danse, yoga, musculation, etc.) en ligne via n’importe quel support (smartphone, ordinateur). Les cours vidéo sont accessibles en illimité, à tout moment et gratuitement pour tous les résidents. Ils sont conçus et animés par des professionnels.

Grâce notamment à ces initiatives favorisant une véritable qualité de vie, les locataires plébiscitent l’ARPEJ en très grande majorité. Effectivement, selon l’étude annuelle, 91% des répondants se déclarent satisfaits de l’ARPEJ. De plus, l’accueil réservé dans les résidences ARPEJ est largement apprécié par les résidents : 92% des répondants en sont satisfaits.

Pour rappel, ARPEJ est une association de résidences pour étudiants et jeunes (à l’origine créée par le Groupe Caisse des Dépôts et Consignations) qui gère 10.000 logements et 70 résidences. Elle a pour objectif de favoriser le lien social de ses résidents et de les aider à acquérir une autonomie suffisante pour intégrer un logement « ordinaire ».

Consulter l’étude de satisfaction ICI

ENERLIS sous le signe de la neutralité carbone

Source : ENERLIS

L’ambition d’Enerlis est de répondre à tous les enjeux soulevés par la transition énergétique, et, en premier lieu, de concourir à la neutralité carbone – objectif ambitieux que la France s’est engagée à atteindre d’ici à 2050. Pour que cet objectif soit atteint, il faut la mobilisation de tous les acteurs : bailleurs sociaux, collectivités, entreprises, agriculteurs, copropriétés… L’ère qui s’ouvre doit passer par une prise de conscience collective et une collaboration à grande échelle.

Dans ce sens, en 2021, Enerlis souhaite placer l’aspect Humain, au sens large, dans son projet d’entreprise et crée le fonds de dotation Enerlis Solidarité dont l’objectif est de de donner un élan fort pour un nouveau monde énergétique.

Consulter le communiqué

LogiRep devient mécène du projet « Démos » de la Philharmonie de Paris

Source : Logirep – Groupe Polylogis

La Philharmonie de Paris et LogiRep, filiale du Groupe Polylogis, viennent de signer une convention de mécénat pour le projet « Démos ». Impliqué dans une démarche inclusive, éducative et socialement responsable, le bailleur social souhaite ainsi apporter sa contribution à une initiative qui favorise l’accès à la musique classique auprès d’enfants ne disposant pas, pour des raisons économiques, sociales et culturelles, d’un accès facile à cette pratique dans les institutions existantes.

Lire le communiqué de presse

Parole de dirigeants : Benoît Gandin, Directeur général, inCité @inCiteBordeaux @cmarkea

#déconfinement #Covid 19 : Depuis plus de 60 ans, inCité construit et gère un patrimoine de logements, commerces et activités tertiaires. La Société d’Économie Mixte a également développé une expertise reconnue en renouvellement urbain et en centres anciens, elle a su évoluer pour s’adapter aux orientations des politiques publiques tout en conjuguant intérêt général et obligation de résultat.  Benoît Gandin, Directeur Général d’inCité, a accepté de nous livrer, en quelques points, les mesures prises pendant le confinement et sa vision sur les changements qui impacteront son activité. Il nous fait également part de l’augmentation de capital qui est en cours pour inCité.

Quelle est la trajectoire de votre entreprise à moyen et long terme et quelles sont vos priorités ?

  • Conforter inCité à l’échelle métropolitaine,
  • Poursuivre la requalification durable du patrimoine d’inCité,
  • Intensifier nos interventions dans les centres anciens et notamment dans les programmes Cœurs de Ville et les opérations de revitalisation du territoire,
  • Amplifier nos actions dans le champ de l’économie de proximité.

Qu’avez-vous fait évoluer dans votre SEM ?

  • Une augmentation du Capital d’inCité est en cours. Elle porte sur 9,5 millions d’euros.
  • L’organisation de la société avec l’accroissement de l’activité et la montée en compétence des équipes.
  • Un travail de notoriété à l’échelle nationale portant sur notre expertise des centres anciens.
  • Le déploiement d’une stratégie de communication autour d’une posture différenciante.

Selon vous, quel sera le “monde d’après” ?

  • Une « confrontation » entre la prise en compte des urgences climatiques et sociales et les modes de faire traditionnels.
  • Un rééquilibrage des territoires par une plus grande coopération.
  • Des temps de concertation et d’appropriation par les citoyens plus intenses et fréquents dans le déploiement de l’action publique.
  • Une déconcentration des pouvoirs.

Quelle est la première chose que vous ayez faite lors du déconfinement ?

Remercier les équipes pour leur agilité dans la poursuite du travail.

Quel « # » décrirait le mieux votre expérience ?

#Intérêtgénéral

Pour découvrir InCité, cliquez ICI

Webinaires sur la transition énergétique pour les bailleurs sociaux, le 22/09/20

Source : News Tank Cities

« Les bailleurs sociaux en 1ère ligne de la transition énergétique », c’est le thème de l’université de rentrée organisée par la société Enerlis, le 22/09/2020, sur Zoom. Objectif du wébinaire : proposer une alternative aux échanges qui devaient avoir lieu au 81e congrès HLM de Bordeaux annulé.

« Alors que la transition énergétique est au cœur du plan de relance verte annoncé ce jeudi 3 septembre par le gouvernement, la Covid-19 empêche la tenue des salons qui vont permettre aux acteurs concernés de se rencontrer et de concrétiser leurs projets. C’est notamment le cas pour le secteur résidentiel public », indique Enerlis.

La journée est composée de 4 ateliers thématiques sur la contractualisation, les financements, le solaire en autoconsommation collective et les dernières innovations. Les intervenants seront : Yves Laffoucrière, président du plan BIM 2022, Didier Poussou, directeur général de l’ESH, André Joffre, fondateur de Tecsol, Marie-Noëlle Lienemann, présidente de la fédération des Coop’Hlm, et Michel Derdevet, ancien secrétaire général d’Enedis.

Découvrez le programme et inscrivez-vous ici

 

%d blogueurs aiment cette page :