Archives du blog

Docaposte accompagne l’Anah dans le déploiement de MaPrimeRénov’

Source : DOCAPOSTE

L’Anah (Agence nationale de l’habitat) accélère la mise en œuvre du principal dispositif d’aide de l’État en faveur de la rénovation énergétique de l’habitat : l’aide MaPrimeRénov’. L’Anah assure la gestion de cette aide qui bénéficie d’un soutien de 2 milliards d’euros dans le cadre du plan de relance du gouvernement. Alors que le nombre de demandes déposées s’élevait à 192 000 sur l’année 2020, entre 700 000 et 800 000 demandes devraient être accordées sur l’année 2021. Docaposte, filiale numérique du Groupe La Poste accompagne l’Etat et l’Anah dans la gestion de MaPrimeRénov’ en assurant l’instruction des dossiers ainsi que l’assistance aux demandeurs via sa plateforme multicanal de relation à l’usager.

En janvier 2020, l’Anah a mis en place MaPrimeRénov’, dispositif qui propose aux propriétaires occupants les plus modestes des aides pour réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur logement. Depuis le 1er janvier 2021, cette aide est proposée à tous les propriétaires occupants, les propriétaires bailleurs ainsi que les syndics de copropriétés. Cet élargissement du nombre de bénéficiaires, à l’appui du plan de relance du gouvernement, a entraîné une forte montée en charge du nombre de dossiers à instruire.

Ainsi, depuis sa mise en œuvre en 2020, l’Anah a reçu plus de de 700 000 dossiers de demande d’aide MaPrimeRénov’. Actuellement plus de 2 000 dossiers sont déposés quotidiennement. Malgré les conditions difficiles liées à la crise sanitaire et à ses impacts, l’Anah et Docaposte ont su s’adapter pour répondre à cette demande.

Lire le communiqué de presse ICI

L’habitat pour transformer les centres-villes en Bretagne @ANAH_Officiel

Source : ANAH

À Guingamp (Côtes-d’Armor) et sur le territoire de Louvigné (Ille-et-Vilaine), des opérations programmées d’amélioration de l’habitat centres-bourgs (Opah-CB) sont en cours. Pour quels objectifs ?

Revitaliser l’habitat privé, lutter contre les logements vacants et dynamiser les centres-villes. Explications avec les acteurs locaux

En savoir plus

L’Anah élargit sa palette d’outils en faveur des territoires @ANAH_Officiel

Source : ANAH

L’Agence facilite l’intervention des territoires sur leur parc privé avec la mise en place de nouveaux dispositifs et confirme le dynamisme de l’ensemble de ses programmes.

Alors que la crise sanitaire a particulièrement mis en avant l’importance d’un habitat de qualité dans la capacité de résilience des territoires, le conseil d’administration de l’Anah du 17 juin a voté la création de nouveaux dispositifs innovants afin d’accélérer l’amélioration du parc de logement privé. Ainsi, l’Anah accompagnera encore davantage les territoires dans leur lutte contre la vacance par la redynamisation de leur centre-ville grâce à une offre de logements privés de qualité à un prix abordable. Par ailleurs, et malgré la période de confinement, l’Anah a maintenu son activité et constate le maintien d’une forte dynamique sur l’ensemble de ses programmes.

Innovation et mobilisation collective au service des territoires

Dans le prolongement de la loi Elan, le conseil d’administration a adopté plusieurs délibérations très attendues par les territoires pour faciliter les expérimentations et les nouveaux modes d’actions en faveur de la réhabilitation du parc privé existant dégradé en centre-ville. Ces nouveaux dispositifs permettront d’accompagner les collectivités dans l’amélioration du cadre de vie et l’attractivité de leur centre-ville. Ils sont destinés à être mis en place notamment dans les territoires…

En savoir plus

Découvrez le rapport d’activité 2019 de l’Anah : une année de transformation pour simplifier les aides et renforcer les liens avec les territoires @ANAH_Officiel

Source : ANAH

L’amélioration de l’habitat est une préoccupation majeure des Français, mise en exergue de façon parfois dramatique par la crise sanitaire que nous traversons. L’Anah aide les ménages à retrouver du confort de vie et du pouvoir d’achat en leur proposant un accompagnement et un financement pour leur projet de travaux. L’Agence aide les territoires à rester vivants et attractifs en redynamisant les centres-villes grâce à une offre de logements de qualité. Elle soutient l’activité économique de nos artisans engagés pour réaliser des travaux de qualité, et elle participe à la lutte contre le réchauffement climatique en réduisant la consommation énergétique des bâtiments.

L’année 2019 fut inédite pour l’Anah qui a doublé son activité. Avec plus de 155 000 logements rénovés, l’Agence a encore accentué son dynamisme sur l’ensemble de ses axes d’intervention, au service de l’habitat privé et au bénéfice de nos concitoyens. Je nous en félicite.

2019 représente pour l’Agence une année de grande transformation, avec une nouvelle organisation interne pour gagner en efficacité et une nouvelle stratégie de relation à l’usager pour répondre au mieux aux besoins des ménages.

Accéder au rapport d’activité 2019

À Valenciennes, la lutte contre l’habitat indigne s’accélère @ANAH_Officiel

Source : ANAH

Pour lutter contre l’habitat indigne et les marchands de sommeil, l’Anah a lancé en 2019 des mesures exceptionnelles pour six départements, dont le Nord. Retour sur l’une de ces mobilisations locales avec les équipes de Valenciennes Métropole.

À Valenciennes Métropole, un engagement depuis 2005

Dans le département du Nord, plus de 10% du parc privé est potentiellement considéré comme indigne. « Le plan local de l’habitat (PLH) de Valenciennes Métropole démontre notre volonté d’avancer depuis plusieurs années sur la question de l’habitat indigne. Dès 2005, nous avons traité ce sujet dans le cadre de premières Opah-RU (opération programmée d’amélioration de l’habitat de renouvellement urbain), situées dans ce que l’on appelle le corridor minier. Dans un contexte de conversion industrielle, ce sont ces communes où le parc privé est le plus fragilisé » détaille Nicolas Menjaud, directeur du service habitat à Valenciennes Métropole.

Des résultats visibles

À Valenciennes Métropole, les efforts sont déjà concrets avec plusieurs dizaines de logements indignes rénovés chaque année. En 2019, ils sont au nombre de 42, pour un montant total de subventions Anah de 1 536 804 €. Une spécificité positive ressort aussi : les remises aux normes sont parfois très complètes, pouvant induire jusqu’à 100 000 euros de travaux par logement, pour certains propriétaires bailleurs. Selon Marie Choquet, responsable du parc privé et de la lutte contre l’habitat indigne à Valenciennes Métropole, « les mesures exceptionnelles de l’Anah nous ont permis de lancer des travaux pour des immeubles dont les procédures étaient auparavant bloquées. Nous avons réussi à mobiliser également près d’une dizaine de communes sur ces questions, et le travail de sensibilisation va se poursuivre avec l’arrivée des nouveaux élus municipaux. »…

…Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :