Archives du blog

Mireille Vernerey, présidente d’Ogic, présente de nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété

Source : OGIC

Mireille Vernerey, présidente du directoire d’Ogic, présente un ensemble de nouvelles solutions d’accession progressive à la propriété.  Le fruit d’un travail de deux années sur l’accès à la propriété pour tous menés avec des partenaires et investisseurs institutionnels et privés.  Avec l’augmentation constante du prix du M2, due à l’accroissement des contraintes de construction et à la raréfaction des fonciers, et le durcissement au 1er janvier 2022 des conditions d’octroi d’emprunt : il est toujours plus difficile pour une partie des Français de devenir propriétaire. Ces solutions répondent donc à une réelle urgence. Par ces offres, Ogic prend ses responsabilités et propose d’augmenter la part de propriétaires dans les villes en l’ouvrant à une réelle diversité sociale, générationnelle et professionnelle. Construire mieux oui, mais pour qui ? Le souhait est de permettre au plus grand nombre de devenir propriétaire.

 Chacune de ces solutions répond ainsi à différents parcours de vie :  

·        OGIC ET L’ACCESSION APPI : 

Pour qui ? S’adresse à un jeune ménage qui, plutôt que de se contenter d’un bien plus petit et éloigné de son lieu de travail, pourra acheter la surface dont il a besoin en zone tendue. 

Comment ? Le ménage achète un appartement plus grand que ses moyens lui permettent au côté un investisseur institutionnel et il occupe immédiatement le logement dont il a besoin en payant un loyer pour les pièces complémentaires. Il rachète progressivement les parts à cet investisseur pour finir pleinement propriétaire.

L’avantage : la possibilité d’acheter à terme un T4 lorsque l’on a les moyens de n’acheter au départ qu’un T2.

. OGIC ET L’ACCESSION ACQER :

Pour qui ?  Destiné aux Français exclus de l’emprunt bancaire malgré leur niveau de revenu, comme les indépendants, les artisans, les séniors ou les personnes malades.

Comment ?  Le particulier achète au départ au minimum 4% des parts d’un logement, le solde est détenu par un investisseur à travers une SCI. L’acquérant achète de façon flexible et modulable les parts de l’investisseur, et le coût de son occupation diminue chaque mois au fur et à mesure de ses acquisitions. Les investissements de l’acquérant peuvent évoluer en fonction des entrées d’argent du particulier sans passer devant le notaire.  La start-up Acqer s’occupe de toute la gestion du dispositif.

L’avantage : le choix et les variations de mensualités en fonction des entrées d’argent du ménage.

L’accession à la propriété : de plus en plus réservée aux ménages aisés @linstitutPR

Source : institutparisregion.fr

En quarante ans, le nombre de ménages propriétaires a presque doublé en Île-de-France. Cette évolution a répondu aux aspirations de la population, mais s’est accompagnée d’une très forte hausse des prix de l’immobilier. Malgré les dispositifs d’aide, les candidats les moins fortunés peinent à acquérir leur logement. De nouvelles pistes peuvent être explorées pour favoriser leur accession à la propriété.

Entre 1973 et 2013, l’analyse des enquêtes Logement (ENL) de l’Insee montre que chaque année, près de 100 000 ménages ont acheté un appartement ou une maison en Île-de France. Le nombre de logements occupés en propriété a ainsi…Lire la suite

OCCITALYS FONCIER : comment proposer une offre d’accession à la propriété à un coût abordable ?

Source : Groupe des Chalets

Pour répondre à cette problématique le Groupe des Chalets a créé OCCITALYS FONCIER, le 1er Organisme de Foncier Solidaire en Occitanie.

Mais comment ça marche ?

Les acquéreurs achètent les murs de leur appartement via le dispositif de bail réel solidaire (BRS). Le sol reste la propriété d’OCCITALYS FONCIER (organisme de foncier solidaire : OFS). L’objectif est séparer le terrain du bâti, pour baisser le prix du logement.

Le Bail Réel Solidaire (BRS) est un nouveau dispositif d’accession sociale à la propriété qui permet de baisser le coût et de garantir la vocation sociale des logements. Ce nouvel outil permet de rendre abordable l’accession à la propriété dans les zones où le prix du foncier est plus élevé. C’est une nouvelle forme de propriété qui sépare le terrain du bâti qui permet d’acheter un logement grâce à une accession aidée.

Cette nouvelle offre est née d’un constat, malgré une hausse du nombre de logements produits ces dernières années, l’offre ne correspond pas…En savoir plus

Retrouvez le Groupe Polylogis au Congrès HLM @polylogis @UnionHlm #CongresHlm

   Source : Polylogis

Le Groupe Polylogis, acteur majeur du logement social en France, participera au 80èmeCongrès HLM, consacré au modèle français du logement social. Engagé dans le plan stratégique Vision 2022 dans le but de relever les défis du logement social de demain, sa présence est l’occasion pour le Groupe Polylogis de réaffirmer son attachement à un modèle social français performant et plus adapté aux transformations de la société française.

Le Groupe vous propose 2 rendez-vous le mercredi 25 septembre

  • à 10h45 sur le stand de l’AORIF: Hadrien Develay, Responsable Technique Adaptation Vieillissement & Handicap de LogiRep interviendra à la table ronde            « Bien vieillir dans le parc social, l’offre de services des organismes ».Il présentera un focus sur les dispositifs d’accompagnement des locataires tout au long de leurs parcours de vie
  • à 16h30 sur le stand de la CDC: Daniel Biard, Président du Comité exécutif du Groupe Polylogis, signera une convention financière de partenariat avec la Caisse des Dépôts et Consignations pour 3 nouvelles années

…lire la suite…

Immobilier : tous les voyants sont au vert ! @Galivel

Source : Galivel 

Les taux de crédit immobilier ne cessent de baisser encore en ce mois de juillet, permettant ainsi l’accession à la propriété pour tous. En effet, le taux moyen appliqué en juin sur 20 ans était de 1,08% pour la clientèle Cafpi (0,63% sur 10 ans, 0,89% sur 15 ans et 1,26% sur 25 ans).

galivel

Tous les voyants sont au vert
Avec 0,93% négociés sur 20 ans par Cafpi pour sa clientèle en juillet, contre 0,95% un mois plus taux (0,50% sur 10 ans, 0,72% sur 15ans et 1,12% sur 25 ans), les taux n’ont jamais autant favorisé l’achat d’un bien immobilier « Les taux affichés pour ce mois de juillet sont à destination des bons profils, mais pour les très bons profils, avec une bonne épargne, des revenus stables… nous pouvons encore négocier et gagner 0,25% », indique Philippe Taboret.

Un marché de l’immobilier très dynamique
Les taux au plus bas permettent une amélioration du pouvoir d’achat des emprunteurs, et ce, quelque soit leur profil. Les primo-accédants continuent de profiter de cette baisse, tout en restant raisonnable sur leur capacité d’emprunt. « Dans la plupart des cas, ces derniers réalisent leur projet dans des zones détendues où les prix de l’immobilier restent stables et où il n’est donc pas obligatoire d’augmenter le montant de l’emprunt », précise Philippe Taboret. «Les autres accédants, qui profitent également de ces taux très avantageux, utilisent cette hausse du pouvoir d’achat pour augmenter leur enveloppe budgétaire et acheter des biens avec une plus grande surface, ou plus proche des centres villes » poursuit-il. Autre facteur important, alors que le marché de l’ancien est en bonne santé depuis quelques années déjà, le marché de l’immobilier neuf observe un redémarrage. Entre mars à mai 2019, les autorisations de construction de logements ont augmenté de 3,8%, signe d’une reprise du marché de l’immobilier neuf.

Plus d’informations ici…

Lire aussi :

%d blogueurs aiment cette page :