Lyon Smart Community : Un partenariat franco-japonais innovant @grandlyon

Source : grandlyon.com

grand-lyon-la-metropole

 

 

 

 

Après 5 ans d’expérimentation le projet Lyon Smart Community, initié par la Métropole de Lyon et NEDO (New Energy and industrial technology Developpement Organisation – équivalent de l’Ademe en France), vient de dresser son bilan au cours d’une journée d’échanges. Lancé en 2012, ce projet – unique en Europe par sa taille, le nombre de partenaires associés, la diversité des solutions mises en œuvre et les technologies de pointe testées – a été l’occasion d’expérimenter, au cœur du quartier de Lyon Confluence, de nombreux outils novateurs afin d’améliorer le bien-être des habitants et le dynamisme économique tout en en préservant l’environnement et les ressources du territoire.

Le bilan de cette expérimentation – plus large démonstrateur de smart community soutenu par NEDO hors du Japon – ouvre de nouvelles perspectives faisant ainsi de la Métropole de Lyon un leader dans le domaine de l’innovation. En effet Lyon Smart Community inspire, à la fois en France et au Japon, de nombreux projets pour inventer une ville plus connectée et plus vertueuse. Au travers d’une collaboration internationale entre acteurs publics et privés, Lyon Smart Community a ainsi impulsé de nouveaux services pour le bien-être des habitants tout en préservant les ressources.

Sur la base d’un soutien financier de NEDO à hauteur de 50 millions d’euros, les initiateurs de Lyon Smart Community ont fait appel à une trentaine de partenaires experts dont la SPL Lyon Confluence, le groupe Toshiba, l’association Hespul, Bouygues Immobilier, Transdev, Grand Lyon Habitat ou encore la direction de l’innovation numérique et des systèmes d’information de la Métropole de Lyon.

Karine Dognin-Sauze, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon en charge de l’Innovation, de la Métropole Intelligente, du Développement numérique et de la Mobilité intelligente :

« Le projet Lyon Smart Community est un exemple remarquable de partenariat public-privé-population et de collaboration internationale avec le NEDO. Il  a été une étape structurante dans la construction d’une Métropole innovante par l’émergence de nouvelles solutions qui permettent d’améliorer la qualité de vie à l’échelle du quartier Lyon Confluence dans les domaines de l’énergie, de la mobilité et de l’évolution des modes de vie en ville. Les retours d’expérience et les réalisations issues de ce projet ont été fondateurs pour le futur de notre Métropole en particulier en permettant d’initier les projets Smarter Together ou Eurêka ».

4 volets d’expérimentation sur un territoire à la pointe de l’innovation

Reconnu pour être à la pointe en termes d’innovations et de développement durable (1er quartier durable reconnu par l’association WWF en 2010), le quartier de Lyon Confluence a tout naturellement été choisi par les initiateurs de Lyon Smart Community pour expérimenter les 4 volets mis en œuvre en étroite collaboration avec les habitants, acteurs centraux du projet :

–          L’énergie maîtrisée avec la réalisation d’Hikari, un ensemble de 3 bâtiments de 12 500m² mixtes (logements, bureaux et commerces) à énergie positive, qui est le fruit d’un travail conjoint et inédit des équipes de Toshiba avec Bouygues, Manaslu, SPL, HESPUL… Dessiné par l’architecte Kengo Kuma, Hikari est emblématique par sa co-construction, son envergure et les objectifs que la Métropole et NEDO s’étaient fixés.

Projet reconnu à l’international (Prix Coup de cœur de la COP21, exemple grandeur nature dont de nombreuses délégations étrangères s’inspirent), Hikari s’inscrit pleinement dans les objectifs fixés par la métropole, qui visent à imaginer de nouveaux usages dans l’habitat et les espaces communs, et de tendre vers un territoire « zéro carbone ». La Métropole de Lyon, consciente de ces enjeux, a inscrit l’objectif de réduire la consommation d’énergie dans le cadre de son schéma directeur des énergies, et devrait devenir un axe fort de son Plan Climat énergie territorial.

La réussite de ce projet nourrit la réflexion sur des bâtiments plus classiques y compris dans d’autres quartiers. Ainsi la Zac2 Côté Rhône de la Confluence ou l’îlot A3 « Ynfluences Square » s’appuient sur l’expérience d’Hikari.

–          La mobilité électrique et partagée avec la mise en service de Sunmoov’ d’octobre 2013 à décembre 2015, une flotte de véhicules électriques en autopartage alimentée en énergie renouvelable. Ce système a fait entrer les Grands Lyonnais dans l’ère de l’autopartage et de la mobilité durable. Par les technologies testées, en particulier le système de smart charging (système de bornes connectées en temps réel à la demande en énergie du réseau afin d’optimiser la recharge du véhicule), et le mode de déplacement proposé, il a en effet permis d’apporter de nombreuses réponses efficaces à l’enjeu des nouvelles mobilités qui se pose aussi bien au Japon qu’en France.

Ainsi le service d’autopartage de véhicule électrique proposé par Bluely, lancé en 2013, se déploie sur l’ensemble de la métropole, alors que la Confluence continue d’innover dans le domaine de la mobilité intelligente et durable avec la mise en service de Nalvy, navette autonome électrique sur le bord de la Saône, première expérience mondiale de desserte 100% électrique et autonome, proposant des trajets gratuits aux usagers.

L’expérimentation Sunmoov’ a enfin permis à la CNR, producteur historique d’hydroélectricité sur le Rhône, de développer un mix énergétique basé sur l’hydraulique, l’éolien et le photovoltaïque, à destination des véhicules électriques. Des stations de recharge qui s’appuient également sur le système de smart charging.

–          L’éco-rénovation et le suivi des consommations au sein de la Cité Perrache avec le déploiement de Consotab, tablette qui permet aux habitants de visualiser leur consommation d’eau et d’énergie, et ce avant et après la rénovation énergétique de leur logement.

Par une meilleure connaissance de sa consommation d’énergie le citoyen devient acteur et acquiert une meilleure maîtrise de celle-ci. L’expérience Consotab a pris toute sa place dans un contexte de « smart grids », ou réseaux intelligents, dans lequel les compteurs communicants (électricité, gaz, eau) connaissent un essor important.

La Métropole de Lyon est particulièrement en pointe sur ce terrain, en lien avec de grands opérateurs comme Enedis pour les compteurs d’électricité Linky (près de 550 000 compteurs déployés sur la Métropole à ce jour. Au total, 783 000 compteurs seront posés d’ici la fin 2018) ou GrDF pour les compteurs de gaz Gazpar (près de100 000 compteurs déployés sur la Métropole d’ici la fin de l’année. Au total, 349 000 compteurs seront posés d’ici la fin 2022).

Concernant l’eau, le système de télé relevé d’eau du Grand Lyon sera installé progressivement sur l’ensemble des compteurs de la Métropole, avec un équipement de toutes les communes d’ici 2019.

Accompagnant parallèlement les propriétaires de logements individuels ou de logements en copropriété dans leurs travaux d’amélioration des performances énergétiques, la Métropole propose aussi, au travers du dispositif Écoréno’v, une aide financière et un accompagnement technique aux propriétaires pour leurs projets d’éco-rénovation. Le dispositif peut également apporter un conseil aux professionnels du bâtiment sollicités.

–          La valorisation des données avec la mise en œuvre d’un Community Management System (CMS), système de collecte, visualisation et analyse des données de l’énergie de l’ensemble du démonstrateur. Le CMS centralise les données recueillies sur les 3 piliers expérimentaux de Lyon Smart Community à la Confluence (Hikari, Sunmoov’, Consotab) : la production d’énergie renouvelable des bâtiments, les consommations d’énergie des logements, bureaux ou commerces, les recharges des véhicules électriques, etc. Il les agrège avec d’autres données locales – météo, qualité de l’air… – puis restitue le tout sous forme de tableaux de bord, utilisables pour les politiques publiques.

Deux nouvelles étapes pour une Métropole innovante

Le projet Lyon Smart Community, et particulièrement son volet CMS, a inspiré le projet européen Smarter Together, qui vise à déployer des solutions intelligentes dans les domaines de l’énergie, des transports et des nouvelles technologies, à travers une coopération entre les collectivités et les entreprises. Impliquant une trentaine de villes européennes, dont Saint-Jacques de Compostelle, Sofia, Venise, Kiev ou Yokohama. La SPL Lyon Confluence, pour le compte de la Métropole de Lyon, aux côtés des villes de Vienne et Munich, en est le copilote, ce qui en fait une nouvelle fois une métropole pionnière.

La  Confluence continue pour sa part d’être un quartier innovant dans le domaine de la ville intelligente avec le développement d’Eurêka Confluence, véritable générateur d’innovations urbaines. Plaçant les habitants au cœur du processus, devenant ainsi des acteurs de changements visibles à l’échelle du quartier, cette fabrique urbaine va déployer à l’échelle de La Confluence des services dans les domaines de l’e-santé et du bien-être, de l’énergie et des ressources locales et enfin de l’éco-mobilité. Eurêka Confluence, qui prendra notamment forme au niveau des ilots A1/A2, a d’ores et déjà été récompensé par le prix européen de l’innovation urbaine 2017 décerné par Le Monde dans le cadre des prix « Le Monde Smart Cities de l’innovation urbaine ».

 

 

Publié le 24 octobre 2017, dans Collectivités, Habitat, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :